Circuits terrestres optimisés

Circuits terrestres pour collecter et diffuser le fret

Le transport fluvio-maritime de proximité implique des circuits terrestres pour la collecte de la distribution du fret. L’association Avel Marine a l’intention de passer un contrat avec un transporteur, dans chaque zone économique associée à un port, visant à réduire au maximum les émissions de CO2.

Cela passe par l’organisation de circuits optimisés, où un véhicule réalise le parcours le plus court possible, tout en passant par tous les points de collecte et de distribution du fret. Il s’agit d’un problème classique de recherche opérationnelle, connu sous le nom de “Problème du voyageur de commerce”, qui peut être résolu facilement avant chaque tournée. La figure 1 montre la solution d’un tel problème.

Fig. 1 – Résolution d’un “problème du voyageur de commerce” : le circuit indiqué correspond à la distance minimum permettant de relier tous les points une fois et une seule.

Les avantages d’un tel système sont nombreux. En voici les trois principaux :

  • Il y a mutualisation des transports, ce qui réduit le nombre de véhicules sur les routes.
  • L’obtention de la distance minimum permet l’utilisation de véhicules électriques, dont l’autonomie est limitée. Cela réduit à la fois la pollution et l’utilisation d’énergie fossile.
  • Un tel système, reliant le caboteur aux différents points de collecte et de distribution, peut immédiatement être étendu à d’autres activités comme, par exemple, l’approvisionnement d’un centre de vente par des producteurs locaux.

=> Retour à l’accueil

=> Page suivante